Les n’gonis

A l’origine, le n’goni est appelé le « donso n’goni » ; c’est-à-dire l’instrument des chasseurs. On le retrouve dans les pays d’Afrique de l’ouest, et plus précisément dans le pays Wassoulo. Il est composé de 6 cordes (En fait, ce ne sont pas des cordes mais des boyaux qui se tendent avec une ficelle et des nœuds), et d’une calebasse utilisée comme caisse de résonance. Comme de nombreux instruments, le n’goni a été modernisé. Cette harpe rythmique est aujourd’hui composée de 6-8-10-ou 12 cordes, et certains musiciens vont même jusqu’à 14 cordes.

J’ai créé un modèle de manche avec diffèrent bois exotique « amarante sapeli padouk »  et des clefs de guitare. Avec cette méthode, il devient beaucoup plus simple d’accorder son instrument. Quant aux calebasses, je les fais venir directement de Bamako.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :